UNFPAState of World Population 2004
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2004: Introduction
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Introduction
Population et pauvreté
Population et environnement
Migration et urbanisation
Égalité entre les sexes et affranchissement des femmes
Santé en matière de reproduction et planification familiale
Santé maternelle
Prévention du VIH/sida
Les adolescents et les jeunes
Santé en matière de reproduction pour les communautés en crise
Mesures prioritaires
Notes
Sources des encadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableaux

Introduction

Placer la population au centre
Des paroles aux actes
Rapport des pays sur les progrès accomplis
Contrôle national et culture
Naissance d’un nouveau consensus mondial
Un vaste impact
Un long chemin à parcourir
La route à suivre

Contrôle national et culture

Ce qui fait que le consensus du Caire fonctionne dans la pratique, c’est que chaque pays décide pour lui-même des actions et politiques à mener, sur la base de ses propres besoins prioritaires, de ses valeurs et impératifs culturels. Le Programme d’action souligne que l’application de ses recommandations relève du droit souverain de chaque pays, en conformité avec la législation nationale et les priorités nationales de développement, dans le plein respect des diverses valeurs religieuses et éthiques et du bagage culturel de sa population, et en conformité avec les droits de la personne universellement reconnus.

1 LA SENSIBILITÉ AUX VALEURS CULTURELLES DANS LA PROGRAMMATION DE L’UNFPA

Pour réussir et durer, les activités de développement doivent reconnaître les réalités sociales et culturelles au niveau local et promouvoir un dialogue ouvert et la participation communautaire. Telle est la conception qui conditionne l’appui de l’UNFPA aux pays dans la mise en œuvre du Programme d’action de la CIPD.

Les partenariats avec les dirigeants communautaires et les institutions sont d’importance cruciale pour faire face aux problèmes culturellement délicats, comme l’a confirmé l’expérience du Fonds.

En Ouganda, par exemple, la coupure génitale féminine au sein de la minorité Sabiny a été très sensiblement réduite avec le soutien de l’UNFPA, grâce à un partenariat avec les anciens Sabiny en vue d’élaborer d’autres rites qui ont renforcé la dignité culturelle de la communauté tout en protégeant les droits fondamentaux des filles.

Au Guatemala, pays qui a l’un des taux de mortalité maternelle les plus élevés d’Amérique latine, l’UNFPA a aidé à forger une alliance qui a milité avec succès pour l’adoption d’une loi novatrice promouvant une meilleure santé pour les femmes et leurs familles; il y est parvenu en dégageant un terrain commun parmi des groupes d’idéologies diverses, notamment les dirigeants catholiques, les chrétiens de confession évangélique et les milieux d’affaires. Source

L’UNFPA est la plus importante des organisations qui soutiennent au niveau multilatéral les programmes de population et de santé en matière de reproduction dans les pays en développement, en même temps que l’institution chef de file des Nations Unies s’agissant d’appliquer les recommandations de la CIPD. Comme les autres donateurs, il fournit une assistance financière et technique, sur la demande des gouvernements, en réponse aux priorités nationales identifiées.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |