UNFPAÉtat de la population mondiale 2003
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2003: indicateurs
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Aperçu général de la condition des adolescents
L’inégalité entre les sexes et la santé en matière de reproduction
Le VIH/sida et les adolescents
Promouvoir un comportement plus sain
Répondre aux besoins sur le plan des services de santé en matière de reproduction
Programmes d’ensemble pour adolescents
Donner priorité aux adolescents
Notes
Sources des ancadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableau

indicateurs

indicateurs
Notes relatives aux indicateurs
Notes techniques



Notes techniques

Une fois de plus, les tableaux statistiques publiés dans le rapport sur L’État de la population mondiale font une place spéciale aux indicateurs permettant de mesurer le progrès réalisé vers les objectifs quantitatifs et qualitatifs adoptés à la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) et vers les objectifs du Millénaire pour le développement (MDG) concernant la réduction de la mortalité, l’accès à l’éducation, l’accès aux services de santé en matière de reproduction, y compris la planification familiale, et la prévalence du VIH/sida parmi les jeunes. Plusieurs changements ont été apportés à d’autres indicateurs, comme on l’a noté ci-après. A mesure que le suivi de la CIPD et des MDG favorisera la mise au point de systèmes améliorés de surveillance, différentes mesures seront insérées, en fonction de leur disponibilité, dans les rapports ultérieurs. Un meilleur suivi des contributions financières des gouvernements, des organisations non gouvernementales et du secteur privé devrait également permettre de mieux rendre compte à l’avenir des dépenses et des ressources liées à la mise en oeuvre du Programme d’action de la CIPD et à la réalisation des MDG. On trouvera ci-après, par catégorie, la source des indicateurs et les raisons qui ont présidé à leur choix.

Suivi des objectifs de la CIPD

INDICATEURS DE MORTALITÉ
Mortalité infantile, espérance de vie des hommes et des femmes à la naissance. Source : Division de la population (ONU). 2003. World Population Prospects : The 2002 Revision. New York, ONU. Tableurs fournis par la Division de la population. Ces indicateurs mesurent les niveaux de mortalité, respectivement pendant la première année de vie (qui est la plus délicate sur le plan du développement) et sur toute la durée de la vie.

Ratio de mortalité maternelle. Source : « Maternal Mortality in2000 : Estimates Developed by WHO, UNICEF and UNFPA » (à paraître). Cet indicateur présente le nombre de décès de femmes, pour 100 000 naissances vivantes, qui sont imputables aux suites d’une grossesse ou d’un accouchement et aux complications connexes. Il est difficile d’atteindre à la précision, mais les ordres de grandeur fournissent des indications. En dessous de 50, les évaluations ne sont pas arrondies ; de 50 à 100, elles sont arrondies à la tranche de 5 la plus proche ; de 100 à 1 000, elles le sont à la tranche de 10 la plus proche ; au-delà de 1 000, elles le sont à la tranche de 100 la plus proche. Plusieurs évaluations s’écartent des chiffres officiels fournis par les gouvernements. Les évaluations se fondent sur les chiffres communiqués, chaque fois que possible, avec l’aide de méthodes visant à améliorer la comparabilité des données émanant de sources différentes. Voir la source pour des détails sur l’origine de certaines évaluations nationales. Évaluations et méthodologies sont régulièrement révisées par l’OMS, l’UNICEF, le FNUAP, des établissements universitaires et d’autres organismes, et elles seront révisées, le cas échéant, dans le cadre d’un processus continu d’amélioration des données relatives à la mortalité maternelle. En raison des changements intervenus dans les méthodes, les évaluations antérieures concernant les niveaux de 1995 peuvent n’être pas strictement comparables avec les présentes évaluations.


INDICATEURS D’ÉDUCATION
Taux bruts de scolarisation primaire des garçons et des filles, taux bruts de scolarisation secondaire des garçons et des filles. Tableurs fournis par l’Institut de statistique de l’UNESCO, Montréal. Les taux bruts de scolarisation indiquent le nombre d’étudiants inscrits à un niveau donné du système éducatif pour 100 individus qui appartiennent au groupe d’âge correspondant à ce niveau. Ces taux bruts ne sont pas corrigés pour tenir compte des individus qui ont dépassé l’âge correspondant au niveau en raison d’une scolarité tardive ou interrompue ou d’un redoublement de classe.

Analphabétisme chez les hommes et les femmes adultes. Source: Tableurs fournis par l’Institut de statistique de l’UNESCO. Les définitions de l’analphabétisme varient selon les pays ; trois définitions largement acceptées sont utilisées. Dans la mesure du possible, les données se réfèrent à la proportion des personnes incapables de lire et d’écrire, en le comprenant, un texte simple et concis concernant la vie quotidienne. L’analphabétisme des adultes (taux d’analphabétisme chez les personnes âgées de plus de 15 ans) tient compte à la fois des niveaux de scolarisation récents et de la scolarité passée. Les indicateurs d’éducation ci-dessus ont été mis à jour en utilisant les évaluations de la Division de la population (ONU) tirées de World Population Prospects (The 2000 Revision). New York, ONU. Les données relatives à l’éducation sont les évaluations pour l’année la plus récente de la période 1998-2000 pour laquelle elles soient disponibles.

Pourcentage des enfants scolarisés qui terminent la cinquième année d’enseignement primaire. Source : Tableur de l’Institut de statistique de l’UNESCO : School Life Expectancy, Percentage of Repeaters and Survival Rate in Primary Education by Country and Gender. Les données sont les plus récentes qui soient disponibles pour la période 1998-2000. Treize pays ont communiqué leurs données jusqu’à la quatrième année d’enseignement primaire (voir source initiale).


INDICATEURS DE SANTÉ EN MATIÈRE DE REPRODUCTION
Naissances pour 1 000 femmes âgées de 15 à 19 ans. Source : Tableurs fournis par la Division de la population (ONU). Il s’agit d’un indicateur du fardeau de la fécondité qui pèse sur les femmes pendant leur jeunesse. Etant donné qu’il indique le nombre moyen de naissances par femme chaque année, on pourrait le multiplier par cinq pour connaître approximativement le nombre de naissances pour 1 000 jeunes femmes qui n’ont pas encore atteint l’âge de 20 ans. Cette mesure n’indique pas dans sa totalité le nombre réel de grossesses d’adolescentes, car seules les naissances vivantes sont prises en considération. L’indicateur ne tient pas compte de la mortinatalité, ni des avortements spontanés ou provoqués.

Prévalence de la contraception. Source : Division de la population (ONU). 2003. Base de données sur l’utilisation des contraceptifs (mise à jour en juin 2003). New York : ONU. Ces données, qui sont tirées d’enquêtes par sondage, évaluent la proportion de femmes mariées (y compris les femmes vivant en concubinage) qui utilisent actuellement soit une méthode quelconque de contraception, soit une méthode moderne. Les méthodes modernes ou cliniques comprennent la stérilisation masculine et féminine, le DIU, la pilule, les injectables, les implants hormonaux, les préservatifs masculins et les méthodes mécaniques utilisées par les femmes. Ces chiffres sont comparables en gros, mais pas complètement, d’un pays à l’autre, en raison des différences concernant l’époque à laquelle les enquêtes ont été menées et le détail des questions qui ont été posées. Contrairement à la pratique des années précédentes, toutes les données nationales et régionales se rapportent à des femmes âgées de 15 à 49 ans. Toutes les données ont été recueillies en 1995 ou après cette date. Les données des enquêtes les plus récentes dont on dispose sont citées.

Taux de prévalence du VIH/sida (15-24 ans), M/F. Source : ONUSIDA, 2002. Rapport sur l’épidémie mondiale du VIH/sida. Genève, ONUSIDA. Ces données proviennent de rapports établis par les systèmes de surveillance, ainsi que d’évaluations modèles. Les données fournies pour les hommes et femmes âgés de 15 à 24 ans représentent, pour chaque sexe, la moyenne des évaluations haute et basse faites pour chaque pays. L’année de référence est 2001. Les différences entre taux masculins et féminins traduisent la vulnérabilité physiologique et sociale de chaque sexe à la maladie et sont en partie fonction de la différence d’âge entre les partenaires sexuels.


INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES, SOCIAUX ET ÉCONOMIQUES
Population totale en 2003, population prévue en 2050, taux annuel moyen de croissance démographique pour la période 2000-2005. Source : Tableurs fournis par la Division de la population (ONU). Ces indicateurs présentent les chiffres actuels, les chiffres prévus dans l’avenir et l’accroissement annuel de la population des différents pays dans le présent.

Pourcentage de la population urbaine, taux d’accroissement de la population urbaine.Source : Division de la population (ONU). 2002. World Urbanization Prospects : The 2001 Revision: Data Tables and Highlights (ESA/P/WP.173). New York : ONU. Ces indicateurs reflètent la proportion de la population nationale vivant dans les zones urbaines et le taux d’accroissement de cette population prévu pour la période 2000-2005.

Population agricole par hectare de terre arable et cultivée en permanence.Source : Données fournies par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (provenant du Service statistique sur le développement de la FAO), à partir de données concernant la population agricole sur la base de la population totale communiquées par la Division de la population (ONU). 2001. World Population Prospects : The 2000 Revision. New York : ONU. Cet indicateur a trait au chiffre de la population agricole par rapport à la superficie des terres se prêtant à la production agricole. Il tient compte des changements intervenus tant dans la structure des économies nationales (proportion de la main-d’oeuvre travaillant dans l’agriculture) que dans les techniques de mise en valeur des sols. Des valeurs élevées peuvent être liées à un souci prédominant de rendre les terres productives et à la fragmentation des exploitations agricoles. Toutefois, l’indicateur tient compte également des différences en matière de niveau de développement et de politique d’utilisation des sols. Les données se réfèrent à l’année 2000.

Taux total de fécondité (période 2000-2005).Source : Tableurs fournis par la Division de la population (ONU). Cette mesure indique le nombre d’enfants qu’une femme aurait pendant qu’elle est en âge d’en avoir, si elle avait le nombre d’enfants correspondant au taux estimé pour les différents groupes d’âge pendant la période spécifiée. Les pays peuvent atteindre le niveau prévu à des moments différents de cette période.

Naissances avec assistance qualifiée. Source : Base de données mondiales de l’UNICEF : Skilled Attendant at Delivery (sur le site Web de l’UNICEF). Les données relatives aux pays développés ne sont pas disponibles. Cet indicateur est fondé sur des rapports nationaux, concernant la proportion de naissances bénéficiant de la présence « d’un personnel de santé qualifié ou d’une assistance qualifiée : de médecins (spécialistes ou non-spécialistes) et/ou de personnes ayant une formation de sage-femme qui soient capables de diagnostiquer et gérer des complications obstétricales aussi bien que des accouchements normaux ». Les données relatives aux pays développés traduisent le niveau plus élevé de leur performance sous ce rapport. Comme il est admis que les données couvrent l’ensemble du pays considéré, il se peut que les statistiques officielles ne tiennent pas pleinement compte de l’incomplétude des données (et de la couverture) concernant les groupes de population marginalisés, ainsi que de l’impact des retards dans le transport des patientes. Les évaluations sont les plus récentes qui soient disponibles.

Revenu national brut par habitant. Source : Chiffres pour 2001 dus à la Banque mondiale. 2002. World Development Indicators en direct. Washington, DC : Banque mondiale. Cet indicateur, antérieurement dénommé produit national brut (PNB) par habitant, mesure la production totale de biens et de services destinés à la consommation qui sont produits ou fournis par les résidents et les non-résidents, sans égard au fait qu’ils peuvent être affectés au remboursement de créances vis-à-vis de nationaux ou d’étrangers, par rapport au chiffre de la population. Il s’agit d’un indicateur de la productivité économique d’un pays. Il se distingue du produit intérieur brut (PIB) en ce qu’il tient compte des revenus provenant de l’étranger et imputables au travail et au capital de résidents, ainsi que des paiements analogues faits à des non-résidents, et en ce qu’il incorpore différents ajustements techniques, dont ceux ayant trait aux variations des taux de change dans le temps. Cette mesure prend aussi en considération la différence du pouvoir d’achat des monnaies en incluant les ajustements de parité du pouvoir d’achat (PPA) du « PNB réel ». Certains chiffres relatifs au PPA sont basés sur des modèles de régression ; d’autres sont extrapolés à partir des dernières évaluations du Programme de comparaison international ; pour les détails, prière de se reporter à la source initiale.

Dépenses du gouvernement central en matière d’éducation et de santé.Source : Banque mondiale. 2003. World Development Indicators en direct. Washington, D.C. : Banque mondiale. Ces indicateurs reflètent la priorité accordée aux secteurs éducatif et sanitaire par un pays à travers la part des dépenses publiques qui y est affectée. Ils ne tiennent pas compte des différences dans la répartition des allocations de fonds dans un secteur donné, par exemple l’éducation primaire ou les services de santé primaires, par rapport à d’autres niveaux des secteurs éducatif et sanitaire, différences qui peuvent être extrêmement marquées. Le fait que la répartition des responsabilités administratives et budgétaires entre gouvernement central et pouvoirs locaux, ainsi que le rôle des secteurs public et privé, varient selon les pays rend difficile une comparaison directe. Les évaluations communiquées s’entendent en pourcentage du PIB par habitant pour l’éducation et en pourcentage du PIB total pour la santé. On ne saurait trop recommander une grande prudence dans les comparaisons entre pays, également, parce que le prix des intrants diffère selon les contextes et les secteurs. Les données se réfèrent aux plus récentes évaluations couvrant la période 1998-2001.

Assistance étrangère en matière de population.Source : FNUAP. 2002. Flux de ressources financières pour les activités en matière de population en 2000. New York : FNUAP. Ce chiffre indique le montant de l’assistance extérieure qui a été affecté en 1999 aux activités de population dans chaque pays. Les fonds d’origine étrangère sont disponibles par le canal d’organismes multilatéraux et bilatéraux d’assistance et celui d’organisations non gouvernementales. Les pays donateurs sont indiqués, le montant de leur contribution figurant entre parenthèses. Les Rapports fourniront à l’avenir d’autres indicateurs de manière à offrir une meilleure base de comparaison et d’évaluation des flux de ressources, en provenance de différentes sources nationales et internationales, destinés à appuyer les programmes de population et de santé en matière de reproduction. Les totaux régionaux indiqués comprennent les projets au niveau national et les activités régionales (qui ne figurent pas ailleurs dans le tableau).

Mortalité des enfants de moins de 5 ans.Source : Division de la population (ONU), tabulation spéciale fondée sur les données de l’ONU, 2003. World Population Prospects : The 2002 Revision. New York : ONU. Cet indicateur a trait à l’incidence de la mortalité des nourrissons et des enfants en bas âge. Il reflète donc l’impact des maladies et d’autres causes de décès des nourrissons, des enfants en bas âge et des jeunes enfants. Les taux de mortalité infantile et de mortalité des enfants âgés d’un à quatre ans, qui rendent compte des différentes causes et de la fréquence de la mortalité à cet âge, sont des mesures démographiques plus couramment retenues. La mesure est donc plus sensible que la mortalité infantile au tribut prélevé par les maladies de l’enfance, y compris celles qui peuvent être évitées par une meilleure alimentation et des programmes de vaccination. La mortalité des enfants de moins de 5 ans indique le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1 000 naissances vivantes au cours d’une année donnée. Les évaluations portent sur la période 2000-2005.

Consommation d’énergie par habitant. Source : Banque mondiale, 2003. World Dévelopment Indicators en direct. Washington, DC : Banque mondiale. Cet indicateur reflète la consommation annuelle d’énergie primaire marchande (charbon, lignite, pétrole, gaz naturel et hydroélectricité, électricité nucléaire et électricité géothermique) en kilogrammes d’équivalent-pétrole par habitant. Il indique le niveau de développement industriel, la structure de l’économie et les modes de consommation. Les changements qui surviennent avec le temps peuvent refléter les changements intervenus dans le volume et l’importance relative des différentes activités économiques et les changements intervenus dans l’efficacité des modes d’utilisation de l’énergie (y compris l’augmentation ou la diminution des gaspillages). Les données portent sur l’année 2000.

Accès à l’eau salubre.Source : Calculs établis d’après les données relatives à l’amélioration des sources d’approvisionnement en eau dans les zones urbaines et rurales, qui sont fournies dans les bases de données de l’UNICEF pour la fin de la décennie (UNICEF End Decade Databases : Water and per cent urban data from United Nations Population Division - voir ci-dessus). Cet indicateur donne le pourcentage de la population ayant accès à une quantité suffisante d’eau salubre située à une distance raisonnable de l’habitation de l’utilisateur. Les mots en italique renvoient aux définitions retenues par chaque pays. L’indicateur est à mettre en relation avec le degré d’exposition aux risques de santé, notamment à ceux qui sont imputables à un assainissement insuffisant. Les données correspondent aux évaluations faites pour l’année 2000.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |