UNFPAÉtat de la population mondiale 2002
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2003: Donner priorité aux adolescents
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Aperçu général de la condition des adolescents
L’inégalité entre les sexes et la santé en matière de reproduction
Le VIH/sida et les adolescents
Promouvoir un comportement plus sain
Répondre aux besoins sur le plan des services de santé en matière de reproduction
Programmes d’ensemble pour adolescents
Donner priorité aux adolescents
Notes
Sources des ancadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableau

Donner priorité aux adolescents

L’environnement politico-social
Les programmes fondés sur les droits
Mobiliser le soutien des communautés
Faire participer les jeunes à la programmation
Les ressources
Les coûts de l’inaction

Mobiliser le soutien des communautés

Même quand de bonnes politiques et lois ont été élaborées, l’exécution s’est avérée lente et difficile. Les programmes qui s’attaquent à des normes sociales restrictives et qui encouragent un changement de comportement ont besoin d’activités de plaidoyer pour obtenir la participation active des communautés et pour réfléchir les préoccupations, valeurs et priorités locales.

Les activités de mobilisation des communautés ciblent les guides de l’opinion publique afin d’encourager l’avènement d’un climat plus favorable à l’exécution des projets et cherchent aussi à les faire participer à la définition et à la conception des programmes. Il s’agit d’un processus dynamique qui vise à déterminer les besoins et les intérêts de larges secteurs de la communauté. Les membres de la communauté ainsi sollicités deviennent eux-mêmes des agents de changement social, qui aident à réduire au minimum l’opposition tout en facilitant la réalisation des objectifs des politiques et programmes(14).

Un certain nombre de programmes destinés aux jeunes ont recouru avec succès à une approche de mobilisation communautaire connue sous le nom d’Apprentissage participatif à l’action (Participatory Learning for Action – PLA). Un PLA incite chacun à examiner sa propre situation et à concevoir des solutions aux défis affrontés.

À Lusaka (Zambie), un PLA a servi à concevoir un programme de santé en matière de reproduction pour adolescents qui comprend des services accueillants aux jeunes, l’action de pairs-conseillers et la distribution de contraceptifs au niveau communautaire(15). Au Cambodge, un PLA centré dans une usine de textiles a fait appel à un grand nombre de jeunes travailleurs pour élaborer le contenu d’un programme concernant la santé en matière de reproduction, à exécuter sur les lieux de travail(16).

Au Burkina Faso, un projet de participation communautaire dirigé par une ONG nationale a permis de renforcer trois associations de jeunesse basées dans des communautés rurales. À leur tour, ces groupes ont engagé des membres de la communauté, surtout des jeunes, pour concevoir des programmes à base communautaire qui aborderaient les problèmes clefs de santé en matière de reproduction qui les préoccupent(17). Le résultat a été d’améliorer la connaissance des problèmes de santé en matière de reproduction et de sexualité, de mettre les participants mieux en mesure de débattre ouvertement de la sexualité, de renforcer leurs aptitudes à la négociation concernant l’utilisation des préservatifs, enfin d’élargir l’accès à la contraception.

Le Comité bangladais de progrès rural a édifié un soutien communautaire au développement des adolescents, ce qui recouvre notamment le report de l’âge du mariage, en offrant un programme de crédit conçu pour répondre à des besoins locaux reconnus(18).

La mobilisation communautaire est particulièrement efficace quand elle est conduite par des réseaux d’ONG s’adressant à des groupes sociaux déterminés qui peuvent collaborer, mettre en commun les enseignements et savoir-faire acquis, et grouper leurs ressources.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |