UNFPAÉtat de la population mondiale 2002
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2003: Programmes d’ensemble pour adolescents
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Aperçu général de la condition des adolescents
L’inégalité entre les sexes et la santé en matière de reproduction
Le VIH/sida et les adolescents
Promouvoir un comportement plus sain
Répondre aux besoins sur le plan des services de santé en matière de reproduction
Programmes d’ensemble pour adolescents
Donner priorité aux adolescents
Notes
Sources des ancadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableau

Programmes d’ensemble pour adolescents

Un projet pour adolescentes
L’Alliance pour la jeunesse africaine
L’Initiative pour la santé des adolescents en matière de reproduction
Geração Biz, au Mozambique
Le réseau de Kidavri : enseigner des savoir-faire aux adolescents
Les problèmes de coordination

Geração Biz, au Mozambique

Répondant à l’appel de la CIPD, le Gouvernement mozambicain s’est engagé à investir dans la jeunesse et à adopter une politique nationale de la jeunesse qui visait à accroître la participation des jeunes à l’élaboration des politiques et à améliorer leur santé en matière de reproduction et de sexualité. Le projet Geração Biz a été conçu et élaboré par des jeunes, qui lui ont donné ce nom pour faire écho à leur « génération occupée ». Le projet encourage un changement de comportement parmi les jeunes scolarisés et non scolarisés(8).

Le Ministère de la jeunesse et des sports, le Ministère de la santé et le Ministère de l’éducation se partagent la coordination et l’exécution, faisant intervenir leurs directions provinciales respectives, les ONG et les organisations à base communautaire, y compris les associations de jeunesse. L’UNFPA et Pathfinder International fournissent l’assistance technique. Le projet a commencé dans deux provinces et, avec l’appui de nouveaux donateurs, s’est maintenant étendu à six; le but à long terme est de couvrir l’ensemble du pays.

Le nombre des adolescents âgés de 15 à 19 ans qui se rendent dans les dispensaires pour y trouver conseils et services a plus que décuplé à Maputo après la création de services accueillants aux jeunes; le nombre des jeunes hommes servis a presque doublé, et davantage encore dans la province de Zambezia. À Maputo et dans cette province, les deux services les plus appréciés des jeunes seraient la délivrance de conseils et la contraception.

Geração Biz dispose de militants du même âge dans 10 des 13 écoles secondaires de Maputo et conduit des activités dans 64 écoles de la province de Zambezia. Le projet aide à intégrer l’information sur la santé en matière de reproduction et de sexualité dans un nouveau programme national, en même temps qu’un ensemble d’activités tant scolaires qu’extrascolaires(9).

La gestion d’activités faisant intervenir tant de collaborateurs a été une tâche essentielle, qui exigeait des rôles clairement définis pour chaque partenaire et un processus de coordination viable. Il faut renforcer les organes gouvernementaux qui assumeront l’entière responsabilité du programme, intensifier leur engagement, affermir leur contrôle et améliorer l’aptitude au partenariat(10). Les activités externes à l’intention des jeunes non scolarisés souffrent de l’absence d’une structure gouvernementale de soutien et du fait que la plupart des organisations de jeunesse sont d’ampleur limitée, manquent de personnel et n’appartiennent pas à un réseau plus vaste. Le Ministère de la jeunesse et des sports, de son côté, n’a pas un personnel suffisant pour assurer la coordination dans les provinces(11).

24 « LE DROIT DE RÊVER »

Au Panama, une collaboration ambitieuse entre APLAFA (ONG spécialisée dans la santé en matière de reproduction), le Ministère de la santé, neuf écoles secondaires et l’UNFPA a changé la vie de nombreux adolescents dans cinq quartiers semiurbains marginalisés. Grâce à une combinaison d’initiatives portant sur l’éducation, l’information et les services de santé, les participants ont été mis en mesure d’envisager différemment leur vie actuelle et leurs aspirations futures.

« Le projet m’a enseigné combien il importait de ne pas tomber enceinte durant l’adolescence », dit Mónica, 18 ans. « APLAFA m’a fourni des informations et des conseils, qui m’ont aussi appris à faire face à la pression de mes compagnes, et enseigné l’importance d’avoir confiance en soi-même et l’application correcte des méthodes de contraception ».

Dans le cadre de cette activité étendue sur quatre années, le Ministère de la santé a créé cinq dispensaires accueillants aux jeunes. Le personnel a été formé à fournir aux adolescents des services de santé en matière de reproduction et de sexualité. Les ressources mises en place par le projet en garantissent la durabilité et l’officialisation prochaine.

Pavel avait 14 ans quand il s’est intéressé au projet. Cinq ans plus tard, il affirme : « Le projet a changé la manière dont je vois la vie. Il m’a appris que mes rêves étaient précieux, que j’avais le droit et le devoir de les transformer en réalité ». Pavel étudie maintenant à l’Université du Panama et il est un membre actif du Réseau panaméen pour la santé des adolescents en matière de reproduction et de sexualité.

Le projet a pu avoir une couverture étendue grâce à la création d’un réseau d’adolescents intersectoriel et communautaire constitué par plus de 15 associations privées, ONG et institutions gouvernementales, et qui atteint plus de 46 000 adolescents et jeunes dans le district de David.Source

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |