UNFPAÉtat de la population mondiale 2002
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2003: Programmes d’ensemble pour adolescents
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Aperçu général de la condition des adolescents
L’inégalité entre les sexes et la santé en matière de reproduction
Le VIH/sida et les adolescents
Promouvoir un comportement plus sain
Répondre aux besoins sur le plan des services de santé en matière de reproduction
Programmes d’ensemble pour adolescents
Donner priorité aux adolescents
Notes
Sources des ancadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableau

Programmes d’ensemble pour adolescents

Un projet pour adolescentes
L’Alliance pour la jeunesse africaine
L’Initiative pour la santé des adolescents en matière de reproduction
Geração Biz, au Mozambique
Le réseau de Kidavri : enseigner des savoir-faire aux adolescents
Les problèmes de coordination

Un projet pour adolescentes

Depuis la CIPD, des partenariats d’esprit novateur ont commencé dans plusieurs pays à mettre en place des programmes d’ensemble qui combinent la communication pour un changement de comportement avec la fourniture de services accueillants aux jeunes et les activités de plaidoyer en faveur d’un changement de politique. Ces activités multisectorielles se sont appuyées sur les importants travaux antérieurs d’associations de planification familiale et autres mouvements. Ces programmes n’en sont encore qu’à leur début, mais leurs expériences sont en cours d’évaluation et de mise en commun.

De nombreux succès ont été enregistrés dans les partenariats avec les adolescents, leurs familles et leurs communautés en vue de favoriser leur développement, leur participation sociale et de répondre à leurs besoins de santé en matière de reproduction et de sexualité. La formulation de programmes intégrés et complets d’acquisition de savoir-faire nécessaires à la vie par un plus grand nombre d’adolescents se situe au coeur d’une « deuxième génération » des activités de programme(1).

Les programmes de la deuxième génération sont fondés sur les faits, prennent en considération la diversité des adolescents, sélectionnent des stratégies qui tiennent compte des expériences différenciées de chacun des deux sexes, et reposent sur les droits fondamentaux et les principes qui régissent la participation des jeunes. Ils font intervenir des secteurs autres que le secteur sanitaire pour faciliter le passage des adolescents à l’âge adulte et leur acquisition de connaissances et savoir-faire, ainsi que l’ouverture de perspectives d’avenir. Ils mettent en relief l’importance des points suivants : prise de décisions responsable, relations positives avec les pairs et des conseillers expérimentés, pouvoir accru, et aptitudes à la négociation.

On trouvera ci-après quelques exemples de projets basés sur les principes de la deuxième génération :

Un projet pour adolescentes

En 1999, la Fondation des Nations Unies a approuvé une initiative portant sur plusieurs pays et avancée par l’UNICEF et l’UNFPA (avec la participation ultérieure de l’OMS) qui vise à satisfaire aux besoins de développement et aux droits de participation des adolescents, notamment des filles.

Treize pays sont concernés par cette approche globale et intégrée : Bangladesh, Bénin, Burkina Faso, Chine, Fédération de Russie, Jordanie, Malawi, Mali, Mauritanie, Mongolie, Sao-Toméet- Principe, Sénégal et Territoire palestinien occupé. Dans la plupart des ces pays, les trois institutions interviennent dans une programmation commune pour adolescents (l’UNFPA n’a pas part à ce programme en Chine ni à Sao Tomé-et-Principe).

La plupart des pays reconnaissent maintenant qu’investir dans les femmes et les filles et les rendre autonomes est l’un des moyens les plus rentables et efficaces de faire progresser l’Agenda pour le développement. Bien que les activités spécifiques varient d’un pays à l’autre, toutes ces initiatives s’efforcent d’atteindre certains objectifs communs de manière à garantir que les adolescentes aient les mêmes droits et possibilités que les garçons.

Ce programme interinstitutions se propose de mobiliser les moyens fondamentaux ci-après :

  • Créer un environnement propice à prolonger la scolarisation des filles jusqu’à la fin de l’enseignement secondaire; ou, tout au moins, faire en sorte qu’elles sachent lire et écrire.
  • Veiller à répondre aux besoins particuliers des adolescents sur le plan de la santé en matière de reproduction et à fournir des services accueillants aux jeunes.
  • Travailler avec les communautés, y compris les chefs politiques et religieux locaux, à faire mieux prendre conscience par tous des problèmes de santé en matière de reproduction et de sexualité qui touchent les adolescents.
  • Doter les adolescentes des savoir-faire nécessaires à la vie et les conseiller pour qu’elles aient conscience de leurs droits et qu’elles connaissent les services disponibles.
  • Mettre en place une formation professionnelle et des programmes producteurs de revenu à l’intention des adolescentes de manière à élever leur condition sociale, élargir leur indépendance et leur offrir davantage de perspectives.
  • Mobiliser le soutien des décideurs de tout niveau aux programmes visant à améliorer la santé des adolescents en matière de reproduction et de sexualité.
  • Contribuer à un développement équitable et viable en renforçant la capacité des gouvernements de faire participer les filles à la vie sociale, économique et politique de leur pays.

Ces activités collectives contribuent aussi à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement en promouvant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles (Objectif 3), en améliorant la santé maternelle et le bien-être des mères (Objectif 5) et en prévenant la diffusion du VIH/sida (Objectif 6).

Voici quelques exemples de réalisations sur le terrain :

SÉNÉGAL : Environ 10 000 filles et jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans, qui viennent des familles pauvres et défavorisées de Dakar et Thiès, sont les bénéficiaires immédiates du projet intitulé « Promouvoir l’autonomisation des adolescentes au Sénégal ». Grâce aux liens étroits établis avec les communautés et les ONG, les filles reçoivent une éducation approfondie, l’accent portant sur l’égalité des sexes et les droits fondamentaux. Le point le plus important est peut-être que dans le cadre de la mise à disposition des filles de moyens de subvenir à leurs besoins et d’activités productrices de revenu, elles ont maintenant accès à une information et à des services accueillants aux jeunes sur le plan de la santé en matière de reproduction et de sexualité.

BÉNIN : Quelque 300 adolescents et jeunes, âgés de 15 à 24 ans, sont actuellement formés aux communications au Centre multimédias de Cotonou. Ils reçoivent une formation professionnelle approfondie à tous les aspects de la radio, de la diffusion et de la production des émissions radio, de l’informatique graphique, de la conception et de la création des sites Web, de la photographie, de la vidéographie, de la rédaction et de la publication des revues et journaux. C’est l’unique centre de ce genre en Afrique occidentale francophone.

MONGOLIE : Plus de 150 000 adolescents des deux sexes lisent la revue trimestrielle Love, produite par une équipe d’adolescentes d’Oulan Bator. C’est de loin la publication pour adolescents qui a le plus de succès dans le pays. Sa production est supervisée aux termes d’un contrat avec le Margaret Sanger Center, l’un des agents d’exécution du projet. Un programme d’éducation à distance a été mis en oeuvre en coopération avec l’UNESCO, et huit dispensaires de santé en matière de reproduction accueillants aux adolescents sont en cours d’établissement à travers l’ensemble du pays.

TERRITOIRE PALESTINIEN OCCUPÉ : Le projet « Améliorer la vie des adolescents dans la société palestinienne » a mobilisé les communautés locales concernant les besoins des adolescents, surtout des filles, sur le plan de la santé en matière de reproduction. Il a comporté une étroite collaboration avec les médias locaux. Le projet s’efforce aussi de veiller à ce que les adolescents aient accès dans les écoles à des services de santé en matière de reproduction et à des conseils appropriés.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |