UNFPAÉtat de la population mondiale 2002
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2002: Comment caractériser la pauvreté
State of World Population
Sections
Aperçu général
Comment caractériser la pauvreté
Macroéconomie, pauvreté, population et developpement
Les femmes et l'inégalité entre les sexes
Santé et pauvreté
Le VIH/sida et la pauvreté
Pauvreté et éducation
La population, la pauvreté et les objectifs mondiaux de développement
Notes
Sources des ancadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableau

Comment caractériser la pauvreté

Aperçu général
Les nombreuses dimensions de la pauvreté
Des causes entremêlées
Mesurer la pauvrté

Mesurer la pauvreté

Il y a trois méthodes communément utilisées d'évaluer le degré de pauvreté :
  • tracé d'un seuil de la pauvreté et calcul de diverses mesures de la pauvreté qui prennent en considération la manière dont les dépenses réelles des ménages restent en deçà de ce seuil; (16)
  • évaluation rapide et appréciation participative, dans le cadre de laquelle les membres d'une communauté classent les ménages en fonction de leur richesse; (17)
  • établissement d'un indice de pauvreté basé sur un éventail d'indicateurs qualitatifs et quantitatifs (18).

SEUIL DE PAUVRETÉ FONDÉ SUR LES DÉPENSES DES MÉNAGES La pratique normale consiste à prendre le montant total des dépenses pour mesure principale du niveau de vie d'un ménage (19).Des enquêtes sur les ménages représentatives au niveau national, comme l'Enquête sur la mesure des niveaux de vie de la Banque mondiale, servent habituellement à tracer un seuil de pauvreté et à mesurer l'incidence de la pauvreté.

Pour déterminer si le revenu d'un ménage est suffisant pour couvrir les besoins de base, alimentaires et autres, de tous les membres de ce ménage, un panier de biens et services est constitué en fonction des profils de consommation locaux. La valeur de ce panier, aux prix à la consommation locaux et compte tenu d'un niveau préfixé des besoins de base pour une seule personne, est appelé le " seuil de pauvreté ". Si le revenu par habitant des membres du ménage est inférieur au seuil de pauvreté, le ménage et ses membres sont considérés comme pauvres. Mais les résultats sont difficiles à vérifier et peuvent donner lieu à une distorsion (voir ci-après).


ÉVALUATION PARTICIPATIVE ET APPRÉCIATION RAPIDE Ces deux approches recherchent l'apport des membres de la communauté à l'aide de techniques similaires. La première exige une participation étendue de la communauté et vise le long terme; son but ultime est d'affranchir le groupe cible. Les évaluations rapides ont pour but de fournir des données pour un agenda prédéterminé en un très court laps de temps, généralement durant une visite d'un seul jour à une communauté.

Les programmes de développement font un recours étendu à l'une et l'autre méthodes pour cibler les services destinés aux clients pauvres et en raison de la conception participative des projets (20), mais chacune des deux présente des insuffisances (21). Comme les résultats dépendent de l'appréciation subjective des membres de la communauté, ils sont difficiles à vérifier et il est difficile de comparer les résultats entre les différents sites ou programmes dans un pays donné (22). Les comparaisons de pays à pays sont encore plus difficiles. Ces approches peuvent permettre de découvrir le tiers le plus pauvre des habitants d'un village, mais non nécessairement d'identifier les communautés où réside le tiers le plus pauvre d'une région entière. La réponse des sujets peut être dictée par leur désir d'obtenir des avantages, par exemple l'accès à des services financiers, à l'issue de l'évaluation de la pauvreté. Enfin, une évaluation participative exige des agents experts à communiquer, qui coûteront plus cher et seront plus difficiles à trouver que les agents chargés d'un dénombrement, lesquels se bornent à faire remplir un questionnaire préparé à l'avance.


INDICE DE PAUVRETÉ BASÉ SUR UN ÉVENTAIL D'INDICATEURS Un éventail d'indicateurs, pour lesquels il est possible d'obtenir une information crédible rapidement et à peu de frais, peut identifier différentes dimensions de la pauvreté. Les indicateurs peuvent être regroupés en un indice unique à l'aide d'un système de pondération.

En Asie du Sud et du Sud-Est, de nombreuses institutions de microfinancement utilisent un indice du logement pour identifier les clients pauvres qui bénéficieront de leurs services (23). Des indicateurs tels que la qualité du toit ou des murs peuvent facilement être obtenus en procédant à une inspection, et il est possible de réduire au minimum les indications fausses données par l'occupant des lieux. Les indicateurs peuvent être facilement ajustés en fonction de la situation locale. Mais les coefficients de pondération attribués aux différents indicateurs qui constituent l'indice peuvent être assez arbitraires. Et l'indice du logement met l'accent sur une dimension unique de la pauvreté. Pour offrir une image complète, les indicateurs doivent être tirés de quatre domaines au moins : ressources humaines, logement, sécurité alimentaire et avoirs du ménage. (24).


CONCLUSION Les mesures de la pauvreté fondées sur le revenu sont objectives, se prêtent très bien à une analyse quantitative et décrivent avec précision la pauvreté monétaire, pourvu que les enquêtes sur les ménages soient gérées avec soin. Cependant, elles omettent les facteurs autres que monétaires, comme les niveaux sanitaire et éducatif. Elles sont en outre imposées de l'extérieur et ne donnent pas aux pauvres une occasion de faire connaître leur propre expérience de la pauvreté.

Les approches fondées sur les indicateurs et les approches participatives offrent diverses solutions de rechange. L'indice de la pauvreté du PNUD (25), fpar exemple, combine des informations sur les défavorisés dans différents domaines : longévité (pourcentage des personnes qui ne semblent pas devoir dépasser l'âge de 40 ans); connaissances de base (pourcentage des adultes qui sont analphabètes); et niveau de vie (indice composite des personnes sans accès à l'eau salubre, des personnes sans accès aux services de santé, et des enfants de moins de 5 ans accusant une insuffisance pondérale). Cette mesure globale de la pauvreté décrit plusieurs dimensions de la pauvreté, mais l'attribution de coefficients de pondération égaux aux différentes composantes constitue une décision essentiellement arbitraire.

Une autre approche consiste à solliciter l'information directement des pauvres au moyen d'un débat de groupe et de conversations individuelles, sans appliquer une définition de la pauvreté imposée de l'extérieur. On peut demander aux interviewés d'exposer leurs propres notions de la pauvreté, en fournissant une information sur les processus sociaux et économiques que les données d'une enquête type sur les ménages ne peuvent fournir, notions qui serviront éventuellement à prendre des décisions en matière de politiques, d'investissement ou de réglementation. En fin de compte, une combinaison judicieuse de l'information fondée sur le revenu, sur les indicateurs et sur la participation devrait servir à évaluer le niveau de pauvreté et à en tirer des implications pour la politique à suivre. Et les institutions doivent être incitées à se servir de cette information aux fins de planification.

7 INTÉRÊTS ET LIMITES DE LA MESURE DE LA PAUVRETÉ BASÉE SUR LE REVENU

Intérêts
Définition souple.
The method allows for a relatively tractable definition of poverty and the use of explicit poverty lines to delineate the poor from the rest of the population.

Précision, représentativité, comparabilité. Des enquêtes sur les ménages conduites avec soin fournissent un outil suffisamment précis et généralement accepté pour mesurer la pauvreté monétaire et évaluer les changements au cours du temps.

En basant les évaluations de la pauvreté monétaire sur des enquêtes faisant intervenir un échantillon représentatif, on peut en outre en déduire facilement des mesures globales de la pauvreté, par exemple le pourcentage de pauvres dans la population du pays.

Limites
Coût
De vastes enquêtes sur les ménages sont coûteuses. De bonnes enquêtes engagent de fortes dépenses pour garantir l'exactitude de l'information, parce que des erreurs de mesure peuvent facilement entraîner des évaluations fort inexactes.

Composition des ménages. Les enquêtes convertissent les données sur les ménages en mesures applicables au niveau individuel, de sorte que les résultats dépendent des hypothèses faites sur la composition du ménage et ne jettent aucune lumière sur les inégalités sexospécifiques et autres au sein du ménage.

Biens et services fournis par le secteur public. Les mesures du revenu des ménages négligent ordinairement de tenir compte des biens et services publics, comme l'éducation de base et les soins de santé primaires.

Difficultés inhérentes aux comparaisons. WQuand les instruments de l'enquête, les définitions ou les techniques d'échantillonnage changent avec le temps, les comparaisons sont difficiles et peuvent s'avérer trompeuses. Source


 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |