Press Release

Une ancienne Directrice exécutive de l’UNFPA et une ONG africaine sont les lauréats du Prix des Nations Unies en matière de population 2015

8 April 2015
Author: UNFPA

ORGANISATION DES NATIONS UNIES, New York  — Thoraya Ahmed Obaid, ancienne Directrice exécutive de l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la population, et l’African Population and Health Research Centre (APHRC), une organisation non gouvernementale africaine, sont les lauréats du Prix des Nations Unies en matière de population 2015. L’Assemblée générale a institué le Prix en 1981 pour reconnaître une réussite exceptionnelle dans les domaines de la population et de la santé.

Mme Obaid, qui a dirigé l’UNFPA de 2001 à 2010, est un ardent défenseur de la santé et de l’autonomisation des femmes et des jeunes. Pendant la durée de son mandat au Fonds, elle a souligné l’importance de promouvoir le développement grâce à une approche sensible aux valeurs culturelles, en agissant dans le contexte de chaque société et en prenant en considération les valeurs culturelles et les croyances religieuses locales. Elle a aussi invité les jeunes à fournir leur contribution à l’action de l’UNFPA dans le monde entier, leur permettant ainsi de développer leurs capacités en tant que citoyens dotés de droits et de responsabilités.

Ressortissante de l’Arabie saoudite, Mme Obaid a pu briser le “plafond de verre” en devenant la première femme à recevoir une bourse du Gouvernement saoudien afin de poursuivre ses études aux États-Unis et la première femme dont la candidature a été présentée par ce gouvernement pour diriger une institution de l’ONU. Elle fait aussi partie du premier groupe de 30 femmes nommées membres à part entière du Parlement saoudien pour la période allant de 2013 à 2016, selon les documents soumis au Comité d’attribution du Prix.

L’APHRC, autre lauréat de cette année, a été fondé en 1995 pour fournir aux gouvernements des pays subsahariens des données scientifiques crédibles pour leurs politiques en matière de population, de santé et d’éducation, selon les documents soumis au Comité d’attribution du Prix. Ce faisant, selon le dossier présenté, l’APHRC rassemble des chercheurs africains dans le but d’analyser des données nouvelles, de formuler des scénarios, et de suivre et évaluer les interventions. Les recherches de l’APHRC sont centrées sur l’urbanisation et le bien-être; la dynamique de la population et la santé reproductive; le vieillissement et le développement; les problèmes et les systèmes de santé; et l’éducation.

Le Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population, qui a fait ces choix, est présidé par l’Ambassadeur de la République tchèque auprès des Nations Unies, Edita Hrdá. Ses autres membres sont les pays suivants: Bangladesh, Côte d’Ivoire, Danemark, Grenade, Jamaïque, Qatar, Tanzanie, Nigéria et Pakistan. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Directeur exécutif de l’UNFPA, Dr. Babatunde Osotimehin, en sont membres de droit.

Parmi les lauréats choisis dans le passé par le Comité figurent des personnes et des  organisations telles que Bill et Melinda Gates, le Dr. Mahmoud Fathalla, le Dr. Allen Rosenfeld, l’Hôpital de la fistule à Addis-Abeba et le Conseil de la population. La remise du Prix aura lieu dans les locaux de l’ONU, le 26 juin.

Pour de plus amples informations, prière de contacter:
Omar Gharzeddine, +1 212 297 5028, gharzeddine@unfpa.org