Statement

Déclaration du Directeur exécutif de l’UNFPA, Dr. Babatunde Osotimehin, sur le virus Zika

4 February 2016

ORGANISATION DES NATIONS UNIES, New York —L’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la population, suit de près la diffusion du virus Zika et met en garde contre ses effets éventuellement dangereux pour la santé des femmes et des bébés, particulièrement en Amérique latine. Nous suivons aussi de près sa propagation possible dans d’autres régions.

L’UNFPA continuera de diriger les efforts faits pour promouvoir une large information sur le virus et sur la planification familiale volontaire.  Étant donné que des cas de transmission du virus Zika par contact sexuel ont été signalés, le rôle de l’UNFPA en tant que première institution mondiale en matière de santé reproductive et maternelle, et que principal fournisseur public de produits de planification familiale, y compris de préservatifs, apparaît sans cesse plus pertinent.

Les femmes et les filles doivent être en mesure de prendre des décisions informées concernant leur santé reproductive et les méthodes de planification familiale, et de se protéger ainsi que leurs bébés si elles décident de devenir enceintes. L’UNFPA continuera de travailler avec les pays du monde entier pour amplifier l’accès à l’information et à une vaste gamme de produits de planification familiale volontaire de manière que les femmes puissent prendre des décisions informées et se protéger.