Actualités

Inondations au Népal : femmes enceintes et jeunes mères en danger

29 August 2017
Author: UNFPA
Inondations au Népal : femmes enceintes et jeunes mères en danger
Babita Rishidev a pataugé dans les eaux boueuses pendant des heures avec son bébé de 38 jours dans les bras. © UNFPA Nepal/Hari Bhusal

KATHMANDU, Népal – Des inondations dévastatrices ont causé des déplacements de population et ample destruction au sud du Népal. La catastrophe a placé des femmes enceintes, jeunes mères et personnes vulnérables dans une situation périlleuse. 

Babita Rishidev a passé des heures à patauger dans les eaux boueuses avec son bébé de 38 jours avant de finalement atteindre un abri temporaire dans le district de Sunsari. « Ma famille a perdu tout ce qu’on possédait », dit Babita.

Shanti Devi et Asmina Khatun, toutes deux enceintes de huit mois, ont respectivement vécu des expériences similaires, cherchant refuge à travers les inondations pour l’une et bravant les orages pour l’autre. 

Des femmes enceintes reçoivent des kits de dignité à Rautahat. © UNFPA Nepal/Usha Baniya

Ces femmes sont trois exemples parmi des centaines de milliers d’autres, estimées à 425 000, des femmes en âge de reproduction, dont 33 000 enceintes, qui nécessitent un accès à des soins adéquats.

Lorsque l’on parle de catastrophes naturelles, la santé, la sécurité et l’hygiène, besoins fondamentaux pour ces jeunes femmes en situation précaire, sont trop souvent négligés, les autorités se focalisant sur l’approvisionnement en nourriture et à la mise en place d’abris pour les survivants.

L’UNFPA travaille actuellement en collaboration avec le Bureau des Femmes et des Enfants du gouvernement népalais, les établissements de santé des ces quartiers touchés par la catastrophe ainsi que des partenaires locaux pour s’assurer qu’une telle éventualité ne se produise pas. 

Tout perdre

Les zones longeant l’Inde ont été sévèrement touchées, les pluies de mousson ont fait déborder les rivières qui se sont ensuite déversées dans les rives alentours. 

Asmina Khatun a affronté un violent orage pour trouver un refuge. Elle est enceinte de huit mois. © UNFPA Nepal/Hari Bhusal

Un rapport concernant 28 districts a indiqué que 1,7 million de personnes ont été affectées par la catastrophe naturelle. Environ 46 000 personnes ont été déplacées, dont 19 000 qui habitent aujourd’hui dans des sites de relocalisation informels comme des écoles, 40 communautés restent sans accès à l’aide humanitaire.

« J’étais inquiète pour le bébé dans mon ventre », dit Shanti, qui attend toujours la naissance de son premier enfant. Sa maison de chaume et de paille et la plupart de ses effets personnels ont été détruits dans la catastrophe. Elle est désormais logée dans le même hébergement temporaire que Babita. 

Le campement a procuré aux deux jeunes femmes de l’eau et de la nourriture mais elles n’ont aucun vêtement de rechange.

« Je n’ai pas pu me changer pendant cinq jours », explique Babita, 27 ans, qui récupère toujours de sa grossesse en s’occupant de son nouveau-né et de son autre enfant plus âgé. 

Un campement de fortune à Rautahat. © UNFPA Nepal/Usha Baniya

Répondre aux besoins 

L’UNFPA et les partenaires locaux travaillent ensemble pour assurer les soins de santé reproductive et la sécurité des femmes enceintes qui allaitent ou qui sont en situation de précarité dans les onze départements les plus durement touchés par la tragédie (Banke, Bardiya, Dang, Dhanusha, Kailali, Mahottari, Rautahat, Sarlahi, Saptari, Sunsari et Udayapur).

L’UNFPA et ses partenaires ont par exemple préparé des kits de dignité (contenant des produits d’hygiène corporelle, des vêtements et des serviettes hygiéniques) prêts à être distribués directement après la catastrophe.

« Nous pouvions immédiatement distribuer ces produits aux femmes enceintes et aux jeunes mamans », explique Sushila Karki, une fonctionnaire du gouvernement au Bureau des Femmes et des Enfants.

 « Les problèmes auxquels sont confrontées ces femmes durant ces inondations incarnent les difficultés rencontrées par de nombreuses femmes et jeunes filles en situation d’urgence - cela se traduit par le besoin de préserver leur dignité. », ajoute-t-elle.

« Ces produits ont illuminé ma journée », dit Babita, après avoir reçu son kit de dignité. Shanti et Asmina ont également reçu leurs kits. 

Des milliers de personnes touchées 

Au 24 août dernier, environ 2.700 kits de dignité avaient été distribués par l’UNFPA et le Bureau des Femmes et des Enfants dans onze districts.

L’UNFPA et les partenaires gouvernementaux sont également en train d’implanter des camps consacrés à la santé reproductive dans les régions les plus touchées par la catastrophe. Ces camps offrent un panel complet de services de soins de santé, notamment un suivi de la grossesse. Les camps sanitaires implantés à Sunsari, le 28 août, ont touché plus de 200 personnes dès le premier jour.

Et l’UNFPA, en collaboration avec les agences gouvernementales et les partenaires humanitaires, transmet des messages radios notamment sur les moyens de se protéger des violences sexuelles et vers quels services se tourner pour obtenir de l’aide. 

– Santosh Chhetri and Hari Bhusal (traduit de l'aglais par Manon Jacob)
 

la République fédérale démocratique du Népal
Population : 28.9 mil
Taux de fertilité
2.1
Ratio de mortalité maternelle
258
Taux de prévalence contraceptive
54
Population âgée de 10 à 24 ans
33%
Inscription des jeunes en enseignement secondaire
Garçons 58%
Filles 63%