UNFPA Rapport Annuel | 2016

Des millions vies
transformées

Télécharger le rapport au format Pdf

Navigation

Introduction

Ne laisser personne de côté

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons faire en sorte que les personnes marginalisées et oubliées – souvent laissées de côté – puissent exercer leur droit fondamental à décider, sans contrainte, discrimination, ni violence, du moment et de la fréquence auxquels elles souhaitent avoir des enfants.

L’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population, se réjouit d’avoir permis à des millions de femmes en âge de procréer d’exercer ce droit, et d’avoir contribué à pratiquement doubler l’utilisation de contraceptifs modernes, laquelle est passée de 36 % en 1970 à 64 % en 2016.

Le présent rapport annuel montre comment l’UNFPA a employé les fonds qui lui ont été confiés pour protéger et promouvoir la santé et les droits de millions de femmes et de jeunes et les aider à réaliser pleinement leur potentiel.

Dr. Babatunde Osotimehin
The late Executive Director, UNFPA
(1949-2017)

Réalisations principales

Impact prévu des contraceptifs distribués par l’UNFPA en 2016 :

3,680,000

avortements non médicalisés évités

29,000

décès maternels évités

En 2016, grâce aux programmes et aux services de l’UNFPA :

20 900 000

personnes ont eu accès à des contraceptifs

11 400 000

personnes ont accédé à des services de santé sexuelle et reproductive et à des services visant à lutter contre la violence basée sur le genre dans les situations de crise humanitaire

En action

Même dans les environnements les plus difficiles ou les communautés les plus isolées, l’UNFPA aide les femmes à accoucher sans risques, permet à des millions de couples d’accéder aux services et aux informations en matière de planification familiale volontaire dans les pays en développement, et protège la santé et les droits des adolescents afin qu’ils puissent réaliser pleinement leur potentiel.

Des millions de femmes et d’adolescentes, notamment les plus démunies, dépendent des programmes de l’UNFPA pour accéder à des services vitaux de santé sexuelle et reproductive.

Grossesse : oui au choix, non au hasard

En 1994, 179 gouvernements ont convenu que chacun a le droit de décider librement si et quand il souhaite fonder une famille, et doit avoir accès aux moyens nécessaires à cet effet. Pourtant, on estime que 225 millions de femmes vivant dans les pays en développement n’ont pas recours ou n’ont pas accès à la contraception, et ne sont ainsi pas en mesure d’exercer ce droit.

Chaque année, les besoins non satisfaits en matière de planification familiale sont responsables de près de 60 millions de grossesses non désirées dans les pays en développement.

L’UNFPA aide à couvrir ces besoins non satisfaits et permet à un plus grand nombre de femmes d’exercer leur droit à décider si elles souhaitent avoir des enfants, à quel moment, et à quelle fréquence. L’accès accru à la contraception contribue à réduire le nombre d’avortements et les risques pour la santé des femmes.

L’UNFPA a distribué

268 000 000

de préservatifs masculins

7 000 000

de préservatifs féminins

34 852 080

doses de contraceptifs injectables

21 350 104

plaquettes de contraceptifs oraux

Sauver la vie des mères

Chaque jour, 830 femmes décèdent de causes évitables pendant la grossesse ou l’accouchement.

L’UNFPA contribue à rendre la grossesse et l’accouchement plus sûrs dans les pays en développement en constituant un effectif de sages-femmes, en élargissant l’accès aux soins prénatals et aux soins obstétriques d’urgence et en fournissant des équipements médicaux et des médicaments vitaux.

L’UNFPA assure l’accompagnement médical des grossesses et des accouchements y compris dans les situations de crise humanitaire, à savoir dans les camps de réfugiés ou de déplacés, ou à la suite de catastrophes naturelles ou anthropiques.

Impact du Fonds thématique d’affectation spéciale pour la santé maternelle

15 638

opérations chirurgicales réparatrices de la fistule obstétricale

5 200

2. sages-femmes formées

Autonomiser la prochaine génération

Les jeunes âgés de 10 à 24 ans représentent environ 24 % des 7,4 milliards de personnes qui constituent la population mondiale.

En 2016, l’UNFPA a aidé des millions de jeunes, en particulier des adolescentes, à rester en bonne santé et à éviter les grossesses, tout en contribuant à les protéger des pratiques néfastes et à leur donner les moyens de réaliser pleinement leur potentiel.

Résultats obtenus par les programmes de l’UNFPA en 2016 

23 000 000

d’adolescents ont accédé à des services de santé sexuelle et reproductive

730 000

filles et femmes ont bénéficié de services complets en matière de mutilation génitale féminine

Régions

Africa, East and Southern

Contexte et enjeux

Les jeunes représentent le groupe de population le plus important et à la croissance la plus rapide de la région. Selon les investissements réalisés dans les années à venir par les gouvernements en faveur de leur santé, leur éducation et leurs capacités, la région pourrait en tirer un dividende démographique.

Les investissements dans le capital humain des jeunes et des femmes de la région ciblent l’élargissement de l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive, y compris la contraception et la prévention du VIH. Environ une femme sur quatre souhaite éviter une grossesse mais n’a pas recours à une méthode moderne de planification familiale. Près de la moitié des nouvelles infections à VIH à l’échelle mondiale se déclarent dans la région. On estime que chaque jour 640 adolescentes et jeunes femmes contractent le VIH.

Le fort taux de violence basée sur le genre constitue un autre défi pour la région. Une femme sur deux environ a subi des actes de violence sexuelle ou physique.

Avancées

80 000 000

de préservatifs ont été distribués aux jeunes

1 500 000

adolescents et jeunes ont accédé à des services de santé sexuelle et reproductive

445 000

victimes de la violence basée sur le genre en situation de crise humanitaire ont bénéficié de services

Estimated impact of contraceptives

5 400 000

grossesses non désirées évitées

1 600 000

avortements non médicalisés évités

15 000

décès maternels évités

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

 enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Africa, East and Southern
  • Angola 1 992
  • Botswana 1 079
  • Burundi 5 448
  • Comoros 782
  • Democratic Republic of the Congo 21 357
  • Eritrea 1 605
  • Ethiopia 14 757
  • Kenya 14 115
  • Lesotho 1 522
  • Madagascar 5 864
  • Malawi 8 214
  • Mauritius 79
  • Mozambique 11 440
  • Namibia 1 299
  • Rwanda 4 169
  • South Africa 2 179
  • South Sudan 17 474
  • Swaziland 1 462
  • Uganda 15 122
  • United Republic of Tanzania 13 163
  • Zambia 7 629
  • Zimbabwe 13 259
  • Total des dépenses relatives aux programmes de pays/territoires 164 010
  • Dépenses relatives aux projets régionaux en Afrique de l’Est et en Afrique australe 16 924
  • Total des dépenses relatives aux programmes
    en Afrique de l’Est et en Afrique australe

    180 934

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

Africa, West and Central

Contexte et enjeux

En Afrique occidentale et centrale, les femmes courent un risque 120 fois plus élevé de décéder des suites de complications liées à la grossesse que les femmes dans un pays développé.

Dans la région, une femme sur six a recours à une méthode de contraception moderne, d’où un taux de fécondité moyen de plus de cinq enfants par femme. Les taux de fécondité élevés sont en partie dus au fort taux de mariages d’enfants et de grossesses précoces, qui aggravent par ailleurs la vulnérabilité économique et sociale des filles, compromettent les investissements dans leur éducation et les empêchent de réaliser pleinement leur potentiel. La région, où en moyenne deux filles sur cinq sont mariées avant l’âge de 18 ans, affiche le taux de mariages d’enfants le plus élevé au monde. En outre, environ 6 % des filles deviennent mères avant leur quinzième année.

Les faibles niveaux d’instruction compromettent les perspectives d’avenir en matière d’emploi. Les emplois pour les jeunes sont rares, et la Banque mondiale estime que dans les dix prochaines années, seul un jeune sur quatre obtiendra un emploi sûr rémunéré.

Avancées

5 200 000

femmes supplémentaires ont accédé à des informations et des services en matière de planification familiale

2 300 000

femmes ont accédé à des services de santé sexuelle et reproductive

1 768

communautés ont déclaré qu’elles abandonnaient la mutilation génitale féminine

Estimated impact of contraceptives

2 900 000

grossesses non désirées évitées

1 000 000

d’avortements non médicalisés évités

12 000

décès maternels évités

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Africa, West and Central
  • Benin 4 382
  • Burkina Faso 6 739
  • Cameroon 6 826
  • Cabo Verde 629
  • Central African Republic 4 458
  • Chad 6 303
  • Congo 2 181
  • Côte d’Ivoire 8 086
  • Equatorial Guinea 1 927
  • Gabon 672
  • Gambia 1 509
  • Ghana 3 632
  • Guinea 7 028
  • Guinea-Bissau 2 146
  • Liberia 6 377
  • Mali 5 722
  • Mauritania 2 635
  • Niger 10 064
  • Nigeria 26 634
  • São Tomé and Principe 1 048
  • Senegal 6 222
  • Sierra Leone 12 800
  • Togo 3 015
  • Total des dépenses relatives aux programmes des pays/territoires 131 035
  • Dépenses relatives aux projets régionaux en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale 8 907
  • Total des dépenses relatives aux programmes
    en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale

    139 942

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

Arab States

Contexte et enjeux

Les conflits et les catastrophes naturelles ont continué d’affecter une grande partie de la région des États arabes en 2016, mettant en danger la santé et la vie de centaines de milliers de femmes enceintes. Rien qu’en Syrie et dans les pays voisins, 5,3 millions de femmes étaient en âge de procréer, et on estime que 440 000 étaient enceintes.

Les femmes et les adolescentes souffrent particulièrement du chaos et de la destruction que laissent les guerres et les catastrophes dans leur sillage. Sans la protection traditionnelle de la famille et de la communauté, elles sont souvent victimes de violences sexuelles, subissent des grossesses non désirées et contractent des infections sexuellement transmissibles. Les besoins élémentaires en matière de planification familiale, de soins de santé reproductive et d’accouchement sans risques sont rarement satisfaits lorsque les femmes et les adolescentes sont privées d’un système de santé.

Avancées

2 000 000

de femmes et de filles syriennes ont accédé à des services de santé reproductive vitaux par l’entremise de 1 331 centres de soins, cliniques mobiles et équipes de proximité en Égypte, en Iraq, en Jordanie, en Syrie et en Turquie

1 000 000

de personnes ont accédé à des services de santé reproductive ou à des services de prise en charge des victimes de la violence basée sur le genre au Yémen

100 000

femmes ont reçu des fournitures et des médicaments de santé reproductive vitaux dans les États du Nord Darfour et du Darfour central, au Soudan

Estimated impact of contraceptives

823 000

grossesses non désirées évitées d’après les estimations

272 000

avortements évités d’après les estimations

498

décès maternels évités

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Arab States
  • Algeria 431
  • Djibouti 1 066
  • Egypt 3 999
  • Iraq 22 101
  • Jordan 13 847
  • Lebanon 3 013
  • Libya 1 640
  • Morocco 1 015
  • Oman 1 174
  • Palestine 2 573
  • Somalia 13 393
  • Sudan 13 761
  • Syrian Arab Republic 10 506
  • Tunisia 816
  • Yemen 14 281
  • Total des dépenses relatives aux programmes des pays/territoires 103 616
  • Dépenses relatives aux projets régionaux dans les États arabes 9 227
  • Total des dépenses relatives aux programmes dans les
    États arabes

    112 843

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

Asia and the Pacific

Contexte et enjeux

Les remarquables progrès socio-économiques accomplis en Asie et dans le Pacifique, où vit près de 60 % de la population mondiale, ont bénéficié à des centaines de millions de personnes. En dépit de ces progrès, des centaines de millions d’autres continuent toutefois de faire face à de redoutables enjeux en matière de développement.

Tandis que de nombreux pays ont amélioré l’accès de leurs citoyens aux services de santé sexuelle et reproductive, des millions de femmes sont toujours privées de planification familiale, avec pour conséquence des grossesses non désirées et des avortements non médicalisés. D’après les estimations, sur 114 millions de grossesses enregistrées en 2016 dans la région, environ 45 millions n’étaient pas désirées.

Les mariages d’enfants demeurent répandus, mais les efforts réalisés par les gouvernements et la société civile pour combattre les pratiques néfastes et la violence à l’égard des femmes prennent de l’ampleur dans certains pays.

Dans plusieurs pays, tous ces problèmes sont exacerbés par des pressions visant à limiter le travail des organisations de la société civile, dont certaines plaident en faveur de l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive.

Avancées

385 000

jeunes indonésiens ont reçu par l’intermédiaire des réseaux sociaux des informations relatives à la santé sexuelle et reproductive

49 000

jeunes ont bénéficié d’une formation aux compétences nécessaires à la vie courante dans 16 centres de développement des jeunes soutenus par l’UNFPA

6 000

kits d’accouchement hygiénique ont été distribués dans les zones touchées par des conflits au Myanmar

Estimated impact of contraceptives

1 100 000

grossesses non désirées évitées

299 000

avortements non médicalisés évités

244 473

femmes et filles en situation de crise humanitaire ayant accédé à des services de santé reproductive ou aux services visant à prévenir et à traiter les effets de la violence basée sur le genre

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Asia and the Pacific
  • Afghanistan 26 461
  • Bangladesh 10 722
  • Bhutan 735
  • Cambodia 2 627
  • China 1 940
  • Democratic People’s Republic of Korea 2 092
  • India 8 154
  • Indonesia 3 439
  • Iran (Islamic Republic of) 1 231
  • Lao People’s Democratic Republic 2 989
  • Malaysia 680
  • Maldives 391
  • Mongolia 3 685
  • Myanmar 9 981
  • Nepal 5 598
  • Pacific island countries 4 914
  • Pakistan 8 302
  • Papua New Guinea 6 312
  • Philippines 6 253
  • Sri Lanka 950
  • Thailand 990
  • Timor-Leste 1 900
  • Viet Nam 3 805
  • Total des dépenses relatives aux programmes des pays/territoires 114 151
  • Dépenses relatives aux projets régionaux en Asie et dans le Pacifique 7 733
  • Total des dépenses relatives aux programmes
    en Asie et dans le Pacifique

    121 884

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

Eastern Europe and Central Asia

Contexte et enjeux

La région de l’Europe orientale et de l’Asie centrale est composée de pays à revenu intermédiaire qui disposent de ressources importantes. Cependant, les inégalités économiques et le manque d’opportunités d’emploi restent courants et alimentent la migration, tant au sein des pays que de la région, l’incapacité de nombreux couples à avoir autant d’enfants qu’ils le souhaitent, ainsi que d’importantes disparités en matière d’accès aux services, y compris les services de santé sexuelle et reproductive.

Environ 17 millions de femmes ont des besoins non satisfaits en matière de contraception moderne dans la région ; deux tiers d’entre elles utilisent des méthodes traditionnelles et sont ainsi plus exposées aux grossesses non désirées et aux infections sexuellement transmissibles. La plupart des pays d’Europe du Sud-Est et du Caucase du Sud affichent des taux d’utilisation de la contraception moderne plus faibles que la moyenne des pays les moins avancés du monde.

Les inégalités entre les sexes sont encore omniprésentes dans les sociétés de la région et se manifestent sous forme de discrimination à l’égard des femmes, de violence basée sur le genre et de pratiques néfastes, comme la sélection prénatale en fonction du sexe dans certaines parties de l’Europe du Sud-Est et du Caucase du Sud.

Avancées

849 535

femmes et filles en situation de crise humanitaire ont accédé à des services de santé reproductive ou à des services visant à prévenir et à traiter les effets de la violence basée sur le genre

100 000

réfugiés et migrants ont accédé à des services de santé sexuelle et reproductive en Turquie

27 000

jeunes ont été familiarisés à la santé sexuelle et reproductive et aux droits en matière de procréation dans le cadre d’un programme pilote en Moldavie

Estimated impact of contraceptives

231 000

grossesses non désirées évitées

67 000

avortements non médicalisés évités

45

décès maternels évités

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Eastern Europe and Central Asia
  • Albania 1 026
  • Armenia 776
  • Azerbaijan 498
  • Belarus 655
  • Bosnia and Herzegovina 690
  • Georgia 1 033
  • Kazakhstan 567
  • Kyrgyzstan 960
  • Republic of Moldova 705
  • Serbia (includes Kosovo) 929
  • Tajikistan 1 632
  • The former Yugoslav Republic of Macedonia 408
  • Turkey 10 340
  • Turkmenistan 463
  • Ukraine 2 524
  • Uzbekistan 728
  • Total des dépenses relatives aux programmes des pays/territoires 23 934
  • Dépenses relatives aux projets régionaux en Europe de l’Est et en Asie centrale 6 565
  • Total des dépenses relatives aux programmes
    en Europe de l’Est et en Asie centrale

    30 499

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

Latin America and the Caribbean

Contexte et enjeux

La région de l’Amérique latine et des Caraïbes est pleine de contrastes et fait face à des enjeux divers. Si elle compte actuellement un nombre de jeunes sans précédent, dans certains pays la part des personnes plus âgées augmente rapidement. Les grandes fortunes côtoient l’extrême pauvreté, qui affecte de manière disproportionnée les groupes autochtones, les personnes d’ascendance africaine et les millions d’habitants vivant dans des logements précaires, vulnérables aux effets du changement climatique.

Tandis que la population aisée, instruite et urbaine a un accès accru aux services de santé sexuelle et reproductive de qualité, notamment à la planification familiale, dans certains pays, l’accès des communautés plus pauvres et rurales, des jeunes et des adolescents demeure limité. À l’échelle de la région, une femme sur dix en moyenne et environ 36 % des adolescents ont des besoins non satisfaits respectivement en matière de planification familiale et de contraception moderne.

La région affiche désormais le taux de grossesses non désirées le plus élevé au monde : 56 %.

Avancées

500 000

préservatifs ont été distribués et des informations sur la prévention du VIH et du virus Zika ont été diffusées pendant les Jeux olympiques au Brésil

1 500

adolescents intervenant en tant que pairs éducateurs ont suivi une formation sur l’éducation complète à la sexualité et sur l’égalité des sexes au Honduras

15

maternités ont été reconstruites en Haïti suite au passage de l’ouragan Matthew. Des cliniques mobiles ont été déployées pour fournir des services aux victimes de la violence basée sur le genre

Estimated impact of contraceptives

1 000 000

de grossesses non désirées évitées

392 000

avortements non médicalisés évités

497

décès maternels évités

Indicateurs

décès maternels pour 100 000 naissances vivantes

de naissances assistées par un personnel qualifié

de femmes mariées ou en couple présentant des besoins non satisfaits en matière de planification familiale

enfants en moyenne par femme en âge de procréer (indice synthétique de fécondité)

de la population est âgée de 10 à 24 ans

DÉPENSES

Dépenses relatives aux programmes

en milliers de dollars US
(inclut les ressources ordinaires et diverses)
Latin America and the Caribbean
  • Argentina 214
  • Bolivia (Plurinational State of) 2 618
  • Brazil 1 383
  • Caribbean, English- and Dutch-speaking 1 703
  • Chile 175
  • Colombia 2 736
  • Costa Rica 602
  • Cuba 622
  • Dominican Republic 607
  • Ecuador 1 007
  • El Salvador 1 772
  • Guatemala 6 167
  • Haiti 3 524
  • Honduras 3 489
  • Mexico 1 239
  • Nicaragua 1 013
  • Panama743
  • Paraguay 886
  • Peru 813
  • Uruguay 1 233
  • Venezuela (Bolivarian Republic of) 638
  • Total des dépenses relatives aux programmes des pays/territoires 33 184
  • Dépenses relatives aux projets régionaux en Amérique latine et dans les Caraïbes 7 266
  • Total des dépenses relatives aux programmes
    en Amérique latine et dans les Caraïbes

    40 450

Dépenses relatives aux programmes par domaine d’intervention

en milliers de dollars US
 
  • Santé sexuelle et reproductive intégrée
  • Adolescents
  • Égalité des sexes et droits
  • Données liées au développement
  • Efficacité et performance de l’organisation
Total
Dépenses par domaine d’intervention (en % du total)

En 2013, les contributions brutes à l’UNFPA se sont élevées à 848 millions de dollars : 353 millions de dollars destinés à ses « ressources de base » et 495 millions de dollars affectés à des programmes ou des initiatives spécifiques.

Les ressources de base sont la pierre angulaire du financement des programmes de l’UNFPA au service des femmes et des jeunes du monde entier. Elles permettent de planifier l’action à long terme et de faire rapidement face aux nouvelles priorités. Elles assurent en outre la présence de l’UNFPA dans le monde entier, y compris dans les contextes fragiles, comme les zones de conflit ou les crises de réfugiés.

Des partenariats stratégiques

Les partenariats avec le secteur privé – entreprises, fondations, établissements universitaires, particuliers et autres parties prenantes – sont essentiels pour atteindre les objectifs de développement durable.

Grâce aux partenariats noués en 2016, l’UNFPA a mobilisé un financement et des contributions en nature à hauteur de 12,8 millions de dollars, soit 24 % de plus qu’en 2015. Au cours de l’année, 72 accords ont été conclus avec 50 partenaires.

Certains partenariats ont permis de financer les programmes de l’UNFPA à travers le monde, tandis que d’autres ont apporté une expertise ou une assistance technique permettant à l’organisation d’améliorer l’efficacité de ses programmes ou de plaider en faveur des droits et de la santé des femmes et des adolescents.

Les nouveaux partenariats avec des entreprises de renommée mondiale, des fondations et des particuliers ont accru la capacité de l’UNFPA à soutenir des initiatives cruciales par l’entremise de la campagne « Safe Birth Even Here », qui sensibilise l’opinion publique aux vulnérabilités et aux besoins pressants non satisfaits des femmes enceintes en période de conflit ou au lendemain de catastrophes naturelles.

Dix principaux partenaires du secteur privé en 2016
  Cofinancement Biens au titre des contributions en nature Services au titre des contributions en nature Total
Fondation Bill et Melinda Gates 4,000,365   1,250,000 5,250,365
Zonta International Foundation 2,000,000     2,000,000
Children’s Investment Fund Foundation
(par l’intermédiaire de Crown Agents Limited)
1,150,000     1,150,000
Fondation des Nations Unies (par l’intermédiaire du Fonds des Nations Unies pour les partenariats internationaux)11 884,631     884,631
Mission de Terre des hommes en Albanie 788,954     788,954
Fondation MacArthur 432,000     432,000
Merck Sharp & Dohme B.V.   389,074   389,074
Global Medical Aid   311,715   311,715
Relief International2   286,902   286,902
Fondation Ford 225,000     225,000
1.Avec le cofinancement de la Fondation Bill et Melinda Gates, de Bloomberg Philanthropies, du gouvernement du Canada, du National Philanthropic Trust et de la Fondation Novo.
2.Agissant en tant qu’intermédiaire du Fonds commun humanitaire en Iraq.

Transparence