UNFPA Logo

UNFPA - United Nations Population Fund

Rapport annuel 2004

www.unfpa.org

Aide dans les situations d'urgence

Aide dans les situations d'urgence

La priorité accordée à la santé en matière de reproduction en temps de conflit armé ou de catastrophe naturelle est bien plus élevée aujourd’hui qu’il y a 10 ans à l’époque de la CIPD. Les fournitures destinées à l’accouchement sans danger et aux soins obstétriques d’urgence, jadis rarement inclues dans les secours, font à présent partie des interventions humanitaires immédiates. Nous sommes maintenant très conscients des risques accrus de grossesses non désirées, de propagation des IST et de violence sexiste
dans les situations de crise, notamment dans les camps de réfugiés.

En 2004, l’UNFPA a apporté son aide dans des situations de crise et à des programmes de reconstruction et de préparation aux urgences dans plus de 40 pays. Il a mobilisé des fonds en vue d’actions immédiates et a participé activement au processus des appels consolidés des Nations Unies. Ces dernières années, l’aide d’urgence en réponse aux demandes de l’UNFPA est venue de la Belgique, de l’Italie, du Japon, du Luxembourg, de la Norvège, des Pays-Bas, de la Fondation pour les Nations Unies et de la Commission européenne.

MATÉRIEL ET FOURNITURES

L’UNFPA a expédié en 2004 des trousses de santé en matière de reproduction d’une valeur de 2,7 millions de dollars. Ces trousses prêtes à l’envoi contiennent des fournitures
destinées à répondre à des besoins spécifiques: accouchements sans danger, prévention de l’infection par le VIH et des autres IST, planification familiale, gestion des viols et soins obstétriques d’urgence pour les complications à l’accouchement.

.................................................................................................

RECONSTRUCTION

Après la phase aiguë des crises, l’UNFPA continue d’aider les communautés durant la reconstruction des installations et le rétablissement des services, contribuant ainsi
au développement à long terme.

.................................................................................................

DONNÉES ET ANALYSES

Il est important de disposer de données exactes pour planifier les mesures à prendre. L'expertise croissante de l'UNFPA en matière de recueil et d'analyse des données contribue à améliorer la planification, le suivi et l'évaluation des interventions humanitaires.

.................................................................................................

FORMATION ET ÉDUCATION

La protection de la santé en matière de reproduction dans les situations de crise exige des connaissances, des aptitudes et des attitudes particulières. L'UNFPA apporte son concours à des programmes pour le personnel, les travailleurs de la santé et les partenaires du système des Nations Unies, des ONG et des gouvernements, ainsi que pour les populations rendues vulnérables par les conflits ou les catastrophes naturelles.

.................................................................................................

PLAIDOYER ET SENSIBILISATION

L'UNFPA s'emploie à faire accorder une priorité plus élevée à la santé en matière de reproduction dans les politiques et la législation nationales et dans les programmes d'aide humanitaire. Il sensibilise également le public aux besoins et aux rôles des femmes. Les risques liés à la grossesse, à l'accouchement, au viol et au VIH/sida sont intensifiés par les crises; par ailleurs, les femmes sont aussi une source de force et dispensent des soins aux enfants, aux blessés et aux autres survivants.

Tsunami: UNFPA Response

Une Indonésienne se voit remettre une trousse d’hygiène personnelle peu après
la destruction de sa maison et de son village par le tsunami de décembre 2004.

TSUNAMIS : L'INTERVENTION DE L'UNFPA

L’UNFPA est déterminé à assurer la santé en matière de reproduction et le bien-être des rescapés des tsunamis du 26 décembre 2004 et à appuyer leurs efforts de relèvement. De nombreuses femmes enceintes risquent d’accoucher seules en raison des décès des sages-femmes et des dégâts causés aux établissements de santé. L’UNFPA oeuvre avec les autorités nationales, les organismes des Nations Unies et d’autres partenaires pour rétablir les services de santé, assurer l’hygiène et la sécurité pour les femmes et les filles déplacées et dispenser des conseils aux gens traumatisés par la catastrophe.

Dans les pays les plus durement touchés, l’UNFPA a agi promptement pour répondre aux besoins immédiats de produits de santé en matière de reproduction : fournitures pour les accouchements sans danger, équipement de soins obstétriques d’urgence, contraceptifs et préservatifs pour éviter les grossesses non désirées et l’infection par le VIH. En Indonésie, après la catastrophe, l’UNFPA a établi un bureau en Aceh et a fourni des trousses d’urgence, des médicaments, du matériel médical et des fournitures en vue de leur distribution par des ONG; 18 tonnes ont été expédiées les deux premiers mois et l’effort se poursuit. L’une des premières priorités est d’aider les milliers de femmes enceintes logées dans des installations provisoires et qui seront 800 par mois, estime-t-on, à accoucher. Avec l’OMS, le ministère de la Santé et les bureaux de santé au niveau des provinces et des districts, l’UNFPA s’attachera à rétablir les services de santé en matière de reproduction de base, à dispenser des formations, à fournir du matériel et à réparer l’infrastructure dans les hôpitaux et les dispensaires, ainsi qu’à mettre en place des systèmes d’aiguillage pour les urgences obstétriques.

Le Fonds s’emploie aussi à améliorer l’accès aux services de santé pour les populations déplacées et isolées. Il a appuyé le rétablissement du bureau provincial d’Aceh de la Commission de coordination de la planification familiale nationale.

Une session de formation de conseillers est en cours dans deux centres de santé communautaires de Banda Aceh, pour mettre en place des programmes de conseils psychosociaux appuyés par l’UNFPA dans huit centres de santé communautaires dans les zones les plus dévastées de la province d’Aceh. À Sri Lanka, l’UNFPA a aidé à établir des centres provisoires de services de santé en matière de reproduction et de planification familiales pour remplacer les cliniques détruites. Il a expédié des fournitures pour assurer la santé maternelle et répondre aux autres besoins de santé en matière de reproduction; il s’attache également à lutter contre la violence sexiste dans les camps d’hébergement et fournit des conseils psychosociaux pour aider les sinistrés à s’adapter et à refaire leur vie.

Pour redonner leur dignité aux gens et répondre aux besoins humains élémentaires, le Fonds a oeuvré avec le Conseil national des services de jeunesse pour conditionner et distribuer des milliers de trousses d’hygiène pour les femmes et les filles.

Aux Maldives, l’UNFPA a appuyé les déplacements d’équipes de conseillers auprès des communautés les plus durement frappées et a dispensé une formation aux soins psychosociaux aux travailleurs de la santé. Il a également appuyé l’établissement de sites d’hébergement sans danger pour les femmes et suivi la distribution de secours pour éviter l’exploitation. En Thaïlande, l’UNFPA oeuvre avec ses partenaires pour assurer la disponibilité de services de santé maternelle et infantile et de planification familiale de haute qualité dans des centres de santé et des cliniques mobiles à l’intention des groupes de population déplacés par les tsunamis, notamment pour les travailleurs migrants du Myanmar.

 

<< 5.Face à la crise du VIH/sida | 7. Pauvreté, population et développement >>