UNFPA Le UNFPA a l'oeuvre 2001
En arrière à Menu du Principal
 

PAUVRETÉ, POPULATION ET DÉVELOPPEMENT

Les services de santé en matière de reproduction et les stratégies démographiques aident le monde à atteindre les objectifs de développement.

Il s’agit ici du respect des droits de l’homme et du bien-être individuel.

La taille de la population, son taux de croissance et sa répartition sont étroitement corrélés aux perspectives de développement économique et social et les mesures prises dans les divers domaines se renforcent mutuellement. Cette notion générale de la population au sens large du terme est celle qui a été exposée à la CIPD et que l’UNFPA s’attache à promouvoir. Les questions de population et de pauvreté sont si étroitement imbriquées, de même que leurs impacts sur le développement durable, que les travaux de l’UNFPA sont reliés à chacun des huit Objectifs du Millénaire pour le développement, qui constituent le plan mondial le plus récent visant à l’instauration d’un avenir meilleur.

En 2003, l’UNFPA a appuyé une large gamme d’activités dans des domaines très spécifiques : expédition de fournitures d’urgence dans les pays en crise, formation depairs éducateurs pour prévenir le VIH/sida, comptage des ménages dans un recensement, par exemple. Mais chacune de ces activités et l’appui que nous fournissons en faveur de la santé et des droits en matière de reproduction se situent dans un cadre beaucoup plus large, à savoir celui des droits de la personne et du bien-être individuel.

En s’attachant à assurer un accès universel aux soins de santé en matière de reproduction, l’UNFPA s’efforce également de mettre en évidence les liens qui existent entre population et développement. Il le fait par des activités de plaidoyer et de sensibilisation ainsi que par un appui de la planification nationale ayant trait aux questions de population telles que la croissance démographique rapide, les migrations internes, l’urbanisation, le vieillissement et la protection de l’environnement. L’un de ses domaines d’activité, le recueil des données, est particulièrement important en ce qu’il fournit les informations dont les pays ont besoin pour élaborer des stratégies appropriées face à la dynamique du changement démographique. Dans de multiples pays, nous constatons que la pauvreté perpétue la mauvaise santé, l’inégalité des sexes et la croissance démographique rapide; la corrélation entre la réduction de la pauvreté et les programmes de population est on ne peut plus claire.

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

L’UNFPA traite résolument des questions concernant la santé en matière de reproduction dont dépend le succès de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, dont ont convenu tous les États Membres des Nations Unies. L’UNFPA oeuvre dans ce sens en mettant en oeuvre le Programme d’action de la CIPD. Les OMD fixent des cibles pour éradiquer la pauvreté extrême et la fami, assurer l’éducation primaire pour tous, promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, lutter contre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies, assurer un environnement durable et mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

  • L’élaboration des rapports nationaux sur les OMD a eu lieu en 2003 avec l’aide de près des deux tiers des bureaux de pays de l’UNFPA; ces rapports attirent l’attention sur le rôle essentiel de la population et de la santé en matière de reproduction dans le développement humain.
    .
  • Les questions clés ayant trait à la population sont illustrées au moyen de tableaux, diagrammes et cartes dans la publication de l’UNFPA, Achieving the Millenium Development Goals: Population and Reproductive Health as Critical Determinants [La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement: la population et la santé en matière de reproduction, facteurs déterminants critiques]. À partir d’un aperçu général de la population mondiale, cette étude analyse les défis liés à la population successivement pour chacun des OMD.

L’UNFPA a accueilli avec satisfaction les nombreuses déclarations de soutien en faveur du Programme d’action de la CIPD et de reconnaissance de son rôle essentiel pour atteindre les OMD, qui ont été émises dans le cadre des préparatifs des activités marquant le 10e anniversaire de la CIPD en 2004. Lors d’une réunion en novembre,20 pays des Caraïbes se sont fermement engagés à évaluer les progrès en vue de la réalisation des objectifs de la CIPD. La Déclaration de Tunis, adoptée lors de la Quatrième Conférence sur la population africaine appuyée par l’UNFPA, s’engage également à soutenir le Programme d’action de la CIPD. Elle reconnaît le caractère indispensable des programmes de population pour la réduction de la pauvreté et le développement économique de l’Afrique et leur importance fondamentale pour la réalisation des OMD. Au Quatrième forum des parlementaires arabes sur la population et le développement, les législateurs arabes ont instamment prié les gouvernements de leurs pays respectifs à honorer leurs engagements de mettre en oeuvre le Programme d’action de la CIPD, convenant dans la Déclaration de Rabat que le mande de fonds pour les programmes de population et de santé en matière de reproduction creuse le fossé qui sépare les pays riches des pays pauvres et accroît la mort lité maternelle et les infections par le VIH.

Premier prix du concours d’affiches

Un adolescent approchant de l’âge adulte réfléchit aux questions de santé en matière de reproduction qu’illustre une fresque murale. Cette affiche de Santi Niumkam de Thaïlande a été classée en première place pour le groupe d’âge de 16 à 19 ans et a valu à son auteur le premier prix du concours d’affiches international parrainé par l’UNFPA tous les ans depuis 1992. De jeunes artistes de plus de 140 pays ont présenté en 2003 leurs créations qui devaient traiter du thème de la santé des adolescents en matière de reproduction.

Photo : UNFPA


Un père et ses deux fils en Égypte, où l’UNFPA a fait équipe avec le Population Council pour analyser les corrélations entre la population et la pauvreté.

Photo : Hanley/Nations Unies

DONNÉES ET STRATÉGIES DE POPULATION

La bonne planification exige des données fiables. L’UNFPA aide les pays à suivre les changements de structure, de répartition et d’importance des populations. Les données sexospécifiques permettent de corréler les questions de population et les autres questions de développement et leur analyse contribue à informer les décisions de politique qui influent sur le développement durable et l’atténuation de la pauvreté. L’UNFPA encourage l’utilisation d’une série d’indicateurs de population établis conjointement et différenciant entre les sexes dans les rapports sur OMD, dans les bilans communs de pays des Nations Unies et, par l’intermédiaire de ces instruments, dans les documents de stratégie de réduction de la pauvreté.

  • Les données sur la population de 171 pays et territoires sont réunies dans une publication de l’UNFPA contenant pour la première fois les indicateurs démographiques, sociaux et économiques qui décrivent les stratégies, politiques et progrès de chaque pays dans les domaines de la population et de la santé en matière de reproduction. Disponible en ligne, cette publication s’intitule Country Profiles for Population and Reproductive Health: Policy Development and Indicators 2003 [Profils des pays pour la population et la santé en matière de reproducttion : élaboration des politiques et indicateurs 2003].
    .
  • L’UNFPA a fait don de tous les ouvrages imprimés de sa bibliothèque, quelque 5 000 livres et 200 revues, périodiques et bulletins d’information, à l’Institut de recherche sur le développement de l’Université d’Addis-Abeba qui pourra en faire usage aux fins des recherches de troisième cycle et de l’enseignement.
    .
  • La capacité de suivi du flux mondial de ressources pour les activités liées au VIH/sida a été renforcée grâce à une initiative conjointe de l’UNFPA, du Netherlands Interdisciplinary Demographic Institute (NIDI) et du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).
    .
  • En 2003, l’UNFPA a distribué un nouveau logiciel sur CD-ROM pour aider les pays à partager les connaissances qui font progresser le développement. Le système d’élaboration de bases de connaissances (pKADS) permet de recueillir, d’extraire et de formuler les leçons à retenir de manière à améliorer les résultats et à informer les politiques et les stratégies de développement. Il a été mis au point par l’UNFPA et l’University College Cork avec l’appui financier du Gouvernement irlandais.

DONNÉES DE RECENSEMENT AUX FINS DE LA PLANIFICATION

L’UNFPA s’emploie avec divers partenaires mondiaux à faire prendre conscience de l’importance du recueil des données dans la planification des programmes et fournit une assistance technique et financière aux pays dans ce domaine.

  • Les déplacements massifs de population en Afghanistan sont l’un des résultats de décennies de guerres, conflits ethniques et sécheresses. En janvier 2003, l’UNFPA a entrepris des travaux sur le terrain pour la première phase d’un recensement sous la direction du Bureau central des statistiques de l’Afghanistan. À la fin de l’année, les ménages de 17 des 32 provinces du pays avaient été comp-tés. Les données de population seront utiles pour la planification logistique des élections à venir et pour informer les stratégies de développement.
    .
  • Les gens en déplacement continuent d’avoir besoin de soins de santé en matière de reproduction et sont souvent plus exposés au VIH/sida. L’UNFPA a renforcé la capacité des pays à formuler des politiques de migration, intervenant par l’entremise du Programme international sur la politique des migrations avec des partenaires tels que l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche, l’Organisation internationale du Travail et l’Organisation internationale pour les migrations.
    .
  • L’UNFPA a aidé à organiser le Séminaire du Groupe international d’experts sur la diffusion et l’utilisation des données de recensement de population, qui a eu lieu en Afrique du Sud et auquel ont participé des experts de 40 pays, en majorité africains, et des représentants d’organismes spécialisés et de pays donateurs.
    .
  • Au Cambodge, l’UNFPA a continué d’appuyer les préparatifs du Sondage de population intercensitaire, en aidant à la formation des formateurs, au recrutement, aux tests et à la mise au point du questionnaire et à la mobilisation de ressources.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les relations entre la population et l’atténuation de la pauvreté ont été mises en évidence dans un nouveau cadre conceptuel de l’UNFPA achevé en 2003 qui guidera les futurs efforts de prise en compte systématique des questions de population et de santé en matière de reproduction dans les stratégies de réduction de la pauvreté des pays les plus pauvres.

  • L’UNFPA a aidé le Gouvernement du Pakistan a estimer les coûts d’une stratégie de population et de développement dans son document stratégique de réduction de la pauvreté.
    .
  • Au Bangladesh, l’UNFPA a organisé un dialogue de politiques de haut niveau sur l’élaboration d’une Stratégie de santé en faveur des pauvres, en collaboration avec le Gouvernment et la Banque mondiale, aux fins de définir les moyens de remédier aux inégalités croissantes liées à la problématique des prestations de soins en milieu rural, des limites des ressources humaines, de la gestion et de la gouvernance et au niveau élevé de la croissance démographique.
    .
  • Les investissements dans la santé en matière de reproducttion, notamment dans la planification familiale, peuvent contribuer à ralentir la croissance démographique et à réduire l’insécurité de l'approvisionnement en eau, a noté un rapport de l’UNFPA de 2003, Global Population and Water [Population mondiale et eau], établi pour le Troisième forum mondial de l’eau de Kyoto (Japon).
    .
  • L’UNFPA a continué de participer avec l’Union internationale pour l’étude scientifique de la population aux travaux de recherche consacrés à la population et à la pauvreté et de collaborer avec le Population Council pour examiner les corrélations au niveau microéconomique entre population et pauvreté au Bangladesh et en Égypte.